Les DATES 2018

 

 

05 DECEMBRE-Centre culturel Lucie AUBRAC

Trignac (44)

  

18 NOVEMBRE-Salle Hyppolite Derouet 

Les Sorinières (44)

 

15 SEPTEMBRE-Salle des Macres

Bouaye (44)

 

16 MARS-Théâtre Monsabret

Blois (41)

 

8 au 10 FEVRIER-TNT

Nantes (44)

 

 

 

 

 

 

 

LES DATES 2016/2017 

 12 AVRIL-Théâtre en bois-Angers

 8 et 9 MAI-Théâtre La comédie-Angers

21 JUIN-Festival d’Anjou-Château du Plessis Macé

 4 JUILLET-Festival les Grandes Oreilles-Chanzeaux

 9 et 10 OCTOBRE-Théâtre de l’Avant Scène-Trélazé

 12 DÉCEMBRE-Centre Culturel G.BRASSENS-Avrillé 

 10 FEVRIER-Centre Culturel Savenay 

 

Facto Fiction

Facto fiction

« L’illusion est une partie intégrante de la réalité ;

elle y tient essentiellement, comme l’effet tient à la cause. »

Joubert (Titre XI, XXXIX).

 

C’est une expérience banale… Lorsqu'on nous présente la photographie d’un chroniqueur radio, nous sommes surpris par le décalage entre la photo et l’idée que nous avions de cette personne. Avant d’avoir vu la photo, nous nous étions fait une idée précise de son visage. Mais si on nous avait demandé de le rendre réel en le dessinant, les détails se seraient mis à fuir. Et pour cause, cette idée du visage n’existe que dans notre esprit ! Elle n’est pas visible.

 

Si la Magie n’existe pas réellement*, elle procède du même mécanisme. Inspiré d’un essai du philosophe Clément ROSSET (L’invisible-Editions de minuit-collection Paradoxe), Matthieu MALET propose aux spectateurs de jouer de manière concrète avec ce phénomène en nous questionnant sur notre rapport à la mémoire.

 

Une magie mentale

La magie n’est pas un art visuel. Quand un objet disparait de ma main, pour moi, il ne disparait pas. Il reste caché quelque part. La disparition est une construction mentale des spectateurs.

Au même titre que la littérature, la voie d’accès privilégiée pour la magie, c’est la vue. Mais comme pour la littérature cela n’en fait pas pour autant un art visuel. Je tends à penser que les illusions parlent plus à notre inconscient qu’à nos yeux.

C’est pour étayer cette idée que j’ai conçu en 2011 une série d’effets magiques pour aveugles compilés dans une performance qui se déroule intégralement dans le noir : « Voyez ce que je dis ».

Plus que des objets, je manipule des symboles en faisant de mon mieux pour que les spectateurs se les approprient.

 

 

Une magie théâtrale

Lorsqu’un magicien entre en scène, il y a acte théâtral : un personnage fictif porte à la scène des événements fictifs. Mais il ne faut pas confondre théâtralité et narration.

Selon la formule consacrée, proposer de la magie, c’est « Décaler le réel dans le réel ». S’il y a narration, nous ne sommes plus dans le réel. La magie ne peut plus être et nous basculons dans le domaine des effets spéciaux.

Voilà pourquoi dans mon travail, aucune narration n’est possible. « Ici et maintenant » font invariablement partie de la grammaire de cette forme de théâtre.

 

 

*Je sais que c’est dure mais le père noël… C’était vos parents !